Modes de flash pour les reflex numériques

Le flash est un outil nécessaire notamment dans des endroits ou il y à un manque important de lumière, d’où l’on nécessite son utilisation. Néanmoins il y à différents types de flash, celui de l’appareil (celui qui est intégré), un flash cobra, un flash annulaire etc … Chaque flash à un rôle prioritaire dans son utilisation et tout dépend de la photographie que l’on veut prendre.

 

En contrepartie, le flash peut parfois gêner dans la qualité de la photo, peut créer une source de lumière trop lumineuse, ou encore créer des ombres gênant à la qualité de la photographie. Pour cela je vais expliquer avec détails d’après mes expériences comment utiliser déjà le flash intégré de l’appareil, dans quelles circonstances, et comment gérer au mieux la lumière pour une prise de vue parfaite.

En bref, en intérieur ou de nuit, le flash normal crée un éclairage frontal qui écrase les sujets et risque de « brûler » les visages. C’est quelque part un élément traitre si l’on ne sait pas vraiment l’utiliser. Nombreux sont  les compacts qui ne permettent pas de le désactiver pour éviter cet effet. Si votre appareil en dispose, le réglage de puissance peut régler le problème.

De jour, le flash permet d’éclairer un contre-jour pour éviter le sujet noir sur fond clair. Pour la plupart du temps malheureusement, son utilisation est un point négatif pour les débutants, parce qui l’utilise en mode automatique, car ils pensent que cela suffit à éclairer une scène d’une meilleure façon. Et bien, c’est tout le contraire malheureusement dans beaucoup de cas.

Il y à une chose simple à savoir absolument concernant l’utilisation d’un flash, mieux la distance entre vous (avec l’appareil) et l’objet est loin, moins le sujet sera éclairé .

Pour faire simple et pour mieux comprendre, je vous laisse regarder le schéma ci dessous :

Admettons que nous sommes à 3mètres de notre sujet, et bien dans ce cas le flash va atteindre notre sujet principal à 100%. Cependant, si notre sujet est plus éloigné disons, le double, donc seulement 25% du flash va atteindre notre sujet.

 

Une petite astuce que je garde en mémoire c’est : toujours en me basant par rapport à mes 3mètres, donc:

3 mètres : 100%

6 mètres : 25%

 

tout simplement.

 

Prenons en note que ce n’est pas des chiffres précis mais juste une idée. Et n’oublions pas aussi que je me suis basé du principe que l’on utilise le flash intégré, et non un flash cobra qui se monte sur l’appareil.

Il à y un tutoriel qui regroupe les différents flash, ainsi que leurs utilisations, que je vous conseil de télécharger pour l’avoir toujours sur vous.

 

Plusieurs choses font que l’on puisse gérer la lumière, parmi cela j’ai déjà citer l’utilisation en bref du flash intégré de l’appareil, mais il y à aussi é autres règles tout aussi, voir plus importants. Ces deux autres règles sont : le temps d’exposition, ainsi que l’ouverture du focale.

 

Et oui, tout aussi que cela peut paraitre simple, il ne suffit pas d’utiliser seulement un flash pour gérer la lumière, car vous aurez tout faux, et c’est la que je rentre en jeux en vous guidant dans la bonne voie. J’ai donc déjà expliquer que pour le flash la distance est un très importante, car c’est sa qui permet de contrôler l’intensité de la lumière qui arrivera sur notre sujet (voiture, objet, personnes, etc…).

 

Venons en maintenant à l’importance de la vitesse d’obturation.

La vitesse d’obturation permet de gérer à l’appareil la durée durant laquelle la lumière ambiante sera visible sur la photographie. Pour plus de détails concernant la vitesse d’obturation, je vais en parler dans mon cours de pose longue.

Il faut prendre en considération l’intensité de la lumière ambiante, celle qui nous entoure lorsque vous prenez une photo avec le flash, c’est en jonglant avec cette lumière que l’on réussira le mieux à fait un joli cliché !

 

En principe, cette lumière est assez visible dans la journée, voir en fin de journée-début soirée, cependant c’est pas le cas durant une photo de nuit.

Beaucoup de photographes diront que le flash est un outil important, d’autres diront que c’est un accessoire, puis d’autres diront que c’est une source de lumière comme un “deuxième soleil“. Je m’explique, la lumière du flash (généralement) est plus puissante que la lumière ambiante, dans le cas d’un flash intégré l’on peut dire que c’est un peu faible mais poursuivons dans cette lancée . Donc avec le flash nous ajoutons une source de lumière “importante“ dans notre photo.

Rappel sur ce qu’est “le flash“ réellement, c’est une source de lumière que l’on projette en un éclair pendant une durée définie. Comme j’en ai déjà parler, pour gérer la lumière avec la vitesse d’obturation, mieux la vitesse choisie sera lente, et plus la lumière ambiante sera présente dans notre photo.

Attention, le choix de la vitesse ne modifiera pas la zone exposée par votre flash mais uniquement la lumière ambiante (en arrière-plan généralement). Pour modifier l’exposition de votre zone “Flashée” il faudra gérer sa avec l’ouverture.

Une chose courante également apparaît souvent lors de l’utilisation du flash, du moins une chose que beaucoup d’entre vous ne fait pas : utiliser son flash en mode manuel.

Mais pourquoi ? Tout d’abord c’est simple, parce que vous vous dite que c’est certainement de cette façon que vous aller réussir une photo sans prise de tête et bien la vous vous trompez entièrement ! C’est dommage de vouloir utiliser un flash uniquement juste parce que l’on veut éclairer nos photos, et bien détrompez vous, en mode manuel vous aurez plus la chance d’améliorer qu’autre chose.

La technique efficace à propos de l’utilisation du flash en mode manuel n’est pas toujours simple à réaliser mais une fois que l’on comprend le principe, puis avec le temps, l’on réussit bien mieux. Pour cela, n’oubliez pas de prendre en compte la bonne ouverture ainsi que la distance du sujet avec votre appareil.

Bien évidemment, avec la technologie de nos jours (ce qui facilite la tâche), les flash pour la plupart (les mieux récents) ont dans les réglage l’option de pouvoir régler plusieurs choses à la fois : l’ouverture, ainsi que la distance.

Pour pouvoir appliquer ce que je viens d’expliquer il vous suffit dans un cas ou le sujet est fixe de pouvoir régler la distance qui va nous permettre d’obtenir l’ouverture ainsi que de faire le nécessaire avec votre appareil pour que votre sujet soit bien exposé. Dans le cas contraire, si le sujet est en mouvement alors je n’ai pas d’autre choix que de sélectionner mon ouverture en fonction de la profondeur de champ que je veux, ainsi je peux obtenir la distance idéale voulue.

 

Impliquer la lumière ambiante, l’insérer dans notre photo

 

Jusqu’ici  si vous avez compris mes explications, vous comprenez désormais donc qu’il est possible de jouer avec la lumière ambiante en faisant des modifications avec la vitesse d’obturation.

 

Alors un petit récapitulatif concernant pour le rajout de la lumière du jour :

  1. Tout d’abord faite des essais jusqu’à trouver la bonne vitesse d’obturation pour obtenir et ainsi déterminer la lumière ambiante “parfaite“
  2. Selon ce que vous désirez obtenir, pour le sujet et ou la profondeur de champ voulue fixez votre distance.
  3. Faite différents photos ainsi corrigez vos erreur en réessayant plusieurs fois jusqu’à avoir de meilleurs prises.
La plupart des reflex numériques sont dotés d’un flash intégré à ouverture automatique. Si l’appareil est en mode auto, le flash se déclenche automatiquement en cas de faible luminosité ou si le sujet est en contre-jour. Il en va de même pour les modes Portrait, Gros plan et les autres modes scène. En modes P, S, A et M, le photographe peut activer et désactiver manuellement le flash.Si l’intensité du flash est trop élevée, les photos seront trop lumineuses (surexposées) ; à l’inverse, si l’intensité est trop faible, les photos seront trop sombres (sous-exposées).Juste avant le déclenchement, le flash intégré d’un reflex numérique Nikon émet des flashes de faible intensité (pré-éclairs pilotes) pour mesurer la quantité de lumière renvoyée par le sujet. En évaluant la distance entre le sujet et l’appareil, ces données permettent de déterminer l’intensité du flash principal.

 

Utilisation du flash
Si vous n’utilisez pas le flash alors que l’éclairage est faible, les vitesses d’obturation sont faibles et les photos risquent d’être floues. Si le sujet est en contre-jour, certains détails dans les zones sombres peuvent être perdus. Le flash peut servir à éviter le flou ou à éclairer des sujets en contre-jour.
Image
Photo prise sans flash

Image
Photo prise avec flash

Ces photos d’un sujet en contre-jour ont été prises en intérieur. L’utilisation du flash permet de faire apparaître le sujet plus clair. Pour contrôler l’effet produit avec le flash, plusieurs modes sont disponibles, parmi lesquels Dosage flash/ambiance, Synchro lente et Synchro sur le second rideau.

Dosage flash/ambiance
La vitesse d’obturation est automatiquement définie sur 1/60 s et le flash se déclenche à chaque prise de vue afin d’éclairer des sujets sombres. Étant donné que l’intensité du flash diminue avec la distance, les objets situés derrière le sujet principal paraissent sombres.

Synchro lente
Le flash sert à éclairer le sujet principal, tandis que les vitesses d’obturation lentes permettent de s’assurer que les objets à l’arrière-plan n’étant pas complètement éclairés par le flash sont correctement exposés. Les personnes photographiées sont bien éclairées et l’obturateur reste ouvert après le déclenchement du flash pour s’assurer que la scène nocturne ou les intérieurs sombres en arrière-plan sont correctement exposés.

Dosage flash/ambiance et Synchro lente

Image
Dosage flash/ambiance

Image26
Synchro lente

Ces portraits ont été réalisés sur fond de scène nocturne à l’aide d’un flash. La personne photographiée à l’aide du mode Dosage flash/ambiance est correctement exposée, mais l’arrière-plan est sombre. En effet, ce mode ne sert qu’à éclairer le sujet principal. À l’inverse, dans la photo prise avec le mode Synchro lente, le sujet principal et l’arrière-plan sont correctement exposés. Néanmoins, la vitesse d’obturation requise est très lente ; le photographe doit donc utiliser un trépied et procéder avec précaution pour éviter le flou.

Synchro sur le second rideau
Dans ce mode, le délai de déclenchement du flash diffère par rapport aux autres modes. Dans les autres modes, le flash se déclenche dès l’ouverture de l’obturateur, tandis qu’avec le mode Synchro sur le second rideau, le flash se déclenche juste avant la fermeture de l’obturateur. Cela permet aux éclats de lumière créés par les sources de lumière en mouvement d’apparaître et de suivre le sujet en mouvement.

Dosage flash/ambiance : les éclats de lumière se déploient devant le sujet en mouvement.

Synchro sur le second rideau : les éclats de lumière suivent le sujet en mouvement

Exemple d’affichage sur l’appareil photo

Image
Affichage des informations sur l’appareil photo

Le mode de flash est signalé comme ci-après.

Image
Dosage flash/ambiance

Image
Synchro lente

Image
Synchro sur le second rideau



style= »display:inline-block;width:728px;height:90px »
data-ad-client= »ca-pub-3758156071410377″
data-ad-slot= »4004164443″>

Sharing is caring!

Comments(8)
  1. By Françoise Fabian

    C’est l’outil le plus important à maitriser pour réussir ses photos de nuit ou même de jour, le défit numbre ONE dans l’apprentissage de la photo c’est le maitrise de la lumière 🙂
    Bonne continuation à nous tous ..

    2477 weeks ago | | Reply
    • Bonjour tout d’abord et bienvenue Françoise.
      En effet, le flash est plus un accessoire réellement qu’une option. Avec de la maitrise nous pouvons faire beaucoup de choses. D’ailleurs dans mes prochaines articles, je vais en parler et j’aurais des cours à propos de cela.

      A bientôt.

      2477 weeks ago | | Reply
  2. By Butch

    Defend your faeliy.whmre i live is someone breaks in my house and cuts them self on the window i get sued.. dont even bother trying to fend off intruders in your own house around here… u get in serious trouble

    2477 weeks ago | | Reply
  3. Hi, Growing older is really a problem but if your growing older with the people you love now that amazing. Enjoy your life. You have a great adventure ahead of you. You have a great talent in pictures and I guess that is what you love. God bless you and wish you all the joy in the world friend.

    2477 weeks ago | | Reply
  4. John, send me a Chicago-style hot dog recipe and I will oblige. I don’t think I’ve ever had one.Also, thank you for the obscure Coney Dog fact.

    2477 weeks ago | | Reply
  5. Mr Belhaj, supprimé mon compte, étant donné que vous avez profiter à garder « mes articles », et m’interdir à continuer à géré le site, je ne veux plus en entendre parler ni recevoir de mails de notifications concernant les réponses.

    merci d’en prendre compte, vous pouvez être un minimum honnête et faire sa si c’est pas trop demandé pour votre personnalité?

    bref. merci

    2477 weeks ago | | Reply
  6. Finalement, est ce que quelqu’un sait pourquoi les juges n’ont pas sanctionné le délit ?Sur le sujet, je suis toujours surpris de ceux qui défendent ceux qui font du bruit face à ceux qui le subissent ?ça me rappelle un vieux débat (clos, lui ?) entre fumeurs et non fumeurs. La liberté des uns …

    2477 weeks ago | | Reply
  7. I would totally miss the restaurants too! French fries, pizza, gyros, Mexican – I would have to hit up them all before I survived on MREs!This pasta looks wonderful, and the endive bouquet is adorable!

    2477 weeks ago | | Reply

Laisser un commentaire